• Un dîner presque parfait !

    Allez savoir comment mais je me retrouve à préparer une choucroute pour 350 personnes pour samedi soir. « Je peux vous rendre ce service, moi » fut the fatal sentence !

    Résumé des évènements :

    Scène 1 : Mercredi soir ; chez Robel ; avec Robel et Fabienne :

    - Robel : La boîte organise depuis 10 ans la fête de la bière. Cette année, pas possible de faire comme avant, le Hilton nous a planté. On a donc trouvé un mec qui a vécu en Allemagne et qui est OK pour cuisiner une choucroute mais on va goûter avant. Tu veux venir ?

    - Fabienne : Ouais. En plus j'en ai mangé une super bonne il n'y a pas longtemps, je pourrai vous donner un avis éclairé ![Ma petite Fanny, merci à toi et ta grand-mère pour la choucroute Groisillonne ! Au moins je savais à quoi cela ressemblait précisément une choucroute !]

    Scène 2 : Mercredi soir ; restaurant de Keber ; avec Robel, Béa, Keber et Fabienne ; devant une assiette de choucroute :

    -Béa : (consternée) ça ne va pas. Ce n'est pas bon.(avec surprise et étonnement) Les patates sont rissolées !

    -Fabienne : le chou est sec, les saucisses sont grasses.

    -Keber : (en amahrique) c'est bon ?

    -Robel : extra !

    -Béa (effarée) : tu lui as dit que c'était bon ?! Mais on ne peut pas lui dire cela ! Je vais te dire et tu lui traduis.

    Robel traduit les propos de Béa qui propose ensuite sa recette. Mine dubitative de Keber.

    -Keber (avec insistance et en amharique/anglais) : En Allemagne, c'est comme cela que l'on mange la choucroute.

    -Béa (aparté avec Fabienne) : Ben s'il a mangé ça comme choucroute en Allemagne, il n'a pas dû trop apprécier son séjour !

    -Fabienne (sourcils expressifs en signe d'acquiescement)

    -Béa : Ce qu'il faudrait, c'est être en cuisine pour faire la recette avec eux. Mais on ne pourra jamais tout faire !

    -Fabienne : si vous voulez, je peux vous rendre ce service, moi.

    ...
    Je ne savais pas alors qu'il faudrait cuisiner pour 350 personnes. Mais il faut combien de gamelles pour 85 kg de chou ?


    Scène 3 : Vendredi 2 octobre, au restaurant allemand de Keber, Fabienne, Keber, le chef cuistot et son équipe.

    Il faut 5 à 6 gamelles mais de sacrées gamelles et du coup tout change. Les proportions changent mais surtout le temps : le temps qu'il faut pour faire bouillir de l'eau, le temps qu'il faut pour faire mijoter... C'est long mais c'est long ! Résultat on a pris du retard et dû bosser de 14h00 jusqu'à plus de 21h00.

    Il nous a fallu aussi réunir tous les ingrédients. Par exemple, faire un bouquet garni en Éthiopie n'est pas du plus aisé. Tout d'abord il faut se mettre d'accord avec les termes traduits : j'ai dit thym, soit thyme en anglais, j'allais donner la traduction en amharique mais Keber m'interrompt : pas de souci il connaît. Résultat, nous nous sommes retrouvés avec de la cannelle. Choucroute à la cannelle, il faudra peut être un jour tenter. Enfin, le problème du thym s'est vite résolu puisque on en trouve du frais facilement. Restait le laurier. Là, pas moyen d'en trouver du frais. Nous nous sommes donc rabattu sur les boîtes de laurier séché du Bambis (supermarché spécial produits pour farenjis). Passage rapide à la pharmacie pour acheter des bandages histoire de fabriquer illico presto des mousselines de bouquet garni ! Là, j'étais pas peu fière de mon idée : penser à utiliser du bandage. Bon il y en a certainement qui ont eu l'idée avant moi mais en tous les cas personne ne me l'a soufflé !

    Pendant l'atelier mousselines, 3 personnes étaient de corvée de patates : 600 (on les a compter) patates à éplucher... Ben oui comment traduire en kilo « moi je mets 2 patates par personne » Alors pour la liste des ingrédients, j'ai demandé 700 patates. Arrivés à 600, le pouce des éplucheurs ne répondant plus aux commandes, j'ai eu mauvaise conscience alors j'ai laissé tomber pour les 100 patates manquantes !

    Enfin, ce soir la choucroute pour 350 personnes est en route. Elle aura au moins mijoter 4 heures cet après-midi et début de soirée mais le chou est encore un peu croquant. Quand je vous dit que le temps n'est pas le même pour une grand gamelle. Donc demain à partir de 8h00, rebelotte, et que ça mijote tranquille !

     

    Même si cuisiner une choucroute est une première pour moi et d'autant plus pour 350 convives, sachez que nous avons eu la visite d'un allemand dans nos cuisines et qui nous a dit que cela sentait bon comme en Allemagne ! Pour ma part, je viens de prendre une douche et je sens encore le chou à la bière ![oui, même au Bambis, il ne faut pas trop escompter trouver un Gewurtscrongneugneu (j'sais pas comment qu'on l'écrit... C'est pourtant pas faute d'en avoir bu mais jamais pensé à lire l'étiquette) !]

    Scène 4 : Samedi 3 octobre, restaurant de Keber,  Fabienne, Keber , le chef cuistot et son équipe.

    Je suis arrivée tranquillement à 11h00. La choucroute mijotait pépère depuis 8h00. Efficace le cuistot ! Pas de problème de réveil pour lui et en plus je suis sûre qu'il est même allé à la messe avant cela. On a passé la journée a essayer d'organiser le tout pour que cela soit au mieux servi. Deux français, Laurent et Thierry, sont venus manger alors ils ont eu le droit chacun à leur assiette de choucroute et se sont prêtés au jeu du cobaye. D'après leurs commentaires : réussite !

    Je suis rentrée à 4h00 de l'après-midi épuisée. Faudrait quand même pas que je me fatigue pendant mes vacances ! Alors cocktail de pures vitamines en urgence: bananes, ananas, mangue, le tout mixé : à tomber !

    La soirée événement est arrivée. Nom d'd'là ce qu'il y avait comme monde. La choucroute est arrivée. Il paraît que les gens ont apprécié. Je dirais quand même qu'il y avait un peu trop de poivre, ça croquait sous la dent ! Comble pour quelqu'un qui ne met jamais de poivre... Avantage de manger dehors, on retrouve la technique du lancer buccal du noyau de cerise avec le grain de poivre !

    Cette soirée m'aura permis de rencontrer le directeur de l'alliance éthio-française. À défaut de lui donner un nom, je saurai au moins sa tête, si jamais j'ai à le recroiser ou à lui demander du taf ! Faudrait pas non plus oublier d'être stratégique, il va bien falloir à un moment donné penser à gagner sa croute, parce que je ne vais pas faire de la choucroute pour 300 personnes toutes les semaines, trop fatiguant !

    Arrivée à 1h00 du mat, j'ai trouvé qu'il y avait vraiment trop de gens pour mon côté asocial. Sur l'air de la salsa du démon, j'ai pris mes cliques et mes claques.

    choucroute party

    choucroute party

    choucroute party

    choucroute party

    choucroute party

    choucroute party

    choucroute party

    choucroute party



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    francine duval
    Dimanche 4 Octobre 2009 à 21:17
    On en mangerait  !!! je n'aurais qu'un commentaire: BRAVO !
    Quelle belle entrée en matière
    Choucroutement   Francine
    2
    Sabineuleu
    Lundi 5 Octobre 2009 à 18:43
    Choucroute à la cannelle, ce ne serait pas une variante québecoise des fois ? Et pour les saucisses (y a des saucisses y  me semble?), vous avez fait quoi ? Et l'épluche patate, c'était un de l'interieur vers l'exterieur ou le contraire ? J'espère qu'au moins, la bière était bonne !
    Bravo à toi Fabienneuleu ! J'espère que les alsaciennes sont fières de toi.    
    3
    servann
    Mardi 6 Octobre 2009 à 07:29
    bon, ben te voilà une job toute trouvée, chef choucroute .. choucroute en cheffe ?? Tu devrais lui  dire, au directeur de l'Al-Fr, si ça se trouve, il est alsacien, et a grandement apprécié de ne pas avoir les pôtates rissolées ! Quand à moi je pensais appliquer comme cuistôte dans un resto style mexicain, ton avis ?
    4
    parents
    Mardi 6 Octobre 2009 à 18:35
    chapeau, ma poulette, tu ne t'es pas dégonflée. Pour le prochain repas de famille (ou le suivant, because indisponibilité de ta part)je sais qui se mettra au fourneau. Ouf, je vais pouvoir tirer ma flemme !
    5
    Evelyne
    Mardi 6 Octobre 2009 à 19:28
    Même pas vrai, elle tirera pas sa flemme ta mère, elle ne sait pas ce que çà veut dire...
    6
    Fabeba Profil de Fabeba
    Jeudi 8 Octobre 2009 à 14:30
    Top la Evelyne ! En plus meme si j'ai essaye d'etre la digne fille de ma mere, je ne lui arrive pas encore a la cheville ! Alors mamounette, il n'y a pas moyen, tu restes la meilleure aux fourneaux !... On pourrait peut etre monter un restau en Ethiopie a nous deux ?
    7
    parents
    Jeudi 8 Octobre 2009 à 18:27
    mise en boîte à pas cher ! restau en Ethiopie ? faut y penser... crêperie ?? mais je crois que j'ai passé l'âge des responsabilités, en +, depuis 3 semaines, j'apprends à buller, alors, c'est risqué de faire qq chose avec moi...
    8
    Cat et Kamel
    Vendredi 9 Octobre 2009 à 14:15
    çà y est, j'ai enfin pu lire l'épisode épique !sans commentaire supplémentaire... vu mon retard, j'arrive après la choucroute !
    Alors , je jouerai mon rôle de grande soeur inquiète : et tes bagages dans tout çà, tu lesa récupérés ?
    9
    Betty Boops
    Vendredi 9 Octobre 2009 à 20:28
    ça, c'est de la gamelle ! ça a dû te changer de tes 2 ptites plaques de cuisson parisiennes.
    En tout cas, chapeau bas à la cuistote.
    10
    Fabeba Profil de Fabeba
    Dimanche 11 Octobre 2009 à 09:22
    Cat, pour connaitre l'histoire des bagages, tu cliques sur "accueil" cad sur Fabeba (celui qui est dans les fleurs) et cherches l'article "L'epreuve de la balance " ! Tu vas t'en sortir comme une chef et pour la peine pas de nouvel article cette semaine pour que tu puisses recuperer ton retard !
    11
    Kamel de Cat é
    Lundi 12 Octobre 2009 à 14:00
    Bonjour Fabienne,avec un peu de retard: Bravo!
    C'est pas que ça m'intérressait p as( y'a p as un peu trop de r et de s...en ce moment j'ai un peu la tête dans le Rouge,le Gris et les caRReaux de plâtRe alors le white spiRit m'a monté au cerveau et brûlé les liaisons grammaticales et orthographiques...d'un autre côté quand on sait comment parle notre Guide Suprême ça décomplexe.)mais ta soeur ne me laisse pas accès à l'ordinateur et  mes e nfants nonplus
    Bisous,je vais finir mon enduit!
    12
    GASTOUNETTE
    Jeudi 15 Octobre 2009 à 19:03
    bravo Fabienne tu es bien la fille a Mimi il faut le faire ...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    cath et Guy
    Mardi 20 Octobre 2009 à 22:04
    quelle épopée, la choucroute! ça parait si simple quand on a tout sous la main! mais tu t'es debrouillée comme un vrai chef: de l'art de transformer des cailloux en repas de roi!  la prochaine fois, tu pourras y mettre des tomates séchées ou de la confiture de poires ...  bisous
    14
    Lundi 26 Octobre 2009 à 08:41
    Mathieu-de-Malika
    "Choucroute à Adis", ça ferait un bon titre pour un best-seller. Félicitations, beau boulot !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :